deadly disease
il leur avait suffit d'attendre le bon moment, le bon jour. il leur avait suffit d'être patients, le doigt prêt à presser l'interrupteur — il leur avait suffit de compter jusqu'à trois et elles étaient sorties l'instant d'après, avaient avalé un nombre horrifiant de vies. s'étaient emparées des familles et les avaient déchirées d'un coup de croc, avaient disloqué des liens et brisé des coeurs en l'espace de quelques secondes. il leur avait suffit d'un souffle pour faire exploser la capitale, bombes enterrées des années — des siècles ? — plus tôt sous le sol de nausicaa.
il leur avait suffit d'un battement de cil, mais ça ne lui avait pas suffit.
top partenaires
membres: 45
femmes: 9
hommes: 21
karma: 5
hybris: 7
entropy: 9
eldorado: 9
jokers/esprits: 6

(html) // libre service_



règles ls + récap
bon les bb avant toute chose et histoire que ça ne parte pas en cacahuète je préfère établir quelques règles par rapport au libre-service de mes codes, règles qui sembleront aller de soi pour la plupart des gens mais voilà, je préfère même si c'est barbant. que vous preniez un des codes en LS revient pour moi au fait que vous les ayiez lues, donc si elles ne sont pas respectées, paf, suppression pure et simple du sujet.

» ces codes sont et demeurent propriété de leur créateur (c'est à dire moi, pour ceux qui n'auraient pas compris), et par conséquent le COPYRIGHT ne doit être enlevé, modifié ou déplacé sous aucun prétexte. il est relativement discret et ce n'est pas pour rien.

» les codes ne doivent pas être utilisés sur un autre forum que celui-ci, ils sont pour les membres de AM et pas pour d'autres. cependant, certains sont des codes que j'ai utilisé sur d'autres forums donc il est possible que vous les voyiez autre part sans que personne n'ait merdé, so pas de souci.

» bien évidemment, vous pouvez modifier à votre bon vouloir les couleurs, textes, images etc. je demanderai cependant à ne pas (trop) en modifier la structure, de un pour éviter de péter le html, de deux parce que mes codes ne doivent pas devenir une base pour les vôtres.

PRÉCISIONS j'ai fait ces codes de la manière la plus claire possible. la plupart des éléments que vous pouvez modifier sont isolés EN DEHORS DU CSS. évitez de toucher à tout ce qui se trouve dans la balise < style>< /style>, surtout si vous n'y connaissez rien, ça évite de démantibuler la bête 8) (exception faite de la couleur de l'emphase du texte, mais bref j'en parlerai au début de chaque post)

si vous avez un problème, des questions, besoin d'aide ou d'une modification personelle, n'hésitez pas à me demander je me ferai un plaisir de vous répondre, parce qu'on dirait pas comme ça mais jsuis dans la gentillesse :srs:



threads rp : 3
rs : 2
relations : 1
fiche de présentation : #
signature : #

Dim 18 Sep - 22:05
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris


Dernière édition par Babylone de Regnvald le Dim 9 Oct - 18:38, édité 1 fois

threads;




aide, indications + code:
 


jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient.

un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - et je l'ai trouvée amère - et je l'ai injuriée.

je me suis armé contre la justice.

je me suis enfui. o sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. j'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. j'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. le malheur a été mon dieu. je me suis allongé dans la boue. je me suis séché à l'air du crime. et j'ai joué de bons tours à la folie.

et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

la charité est cette clef. - cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

ah ! j'en ai trop pris : - mais, cher satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.

you can go fuck yourself
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


fever inside me
Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient.

Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère - Et je l'ai injuriée.

Je me suis armé contre la justice.

Je me suis enfui. O sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce.

J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie.

Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

La charité est cette clef. - Cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« Tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

Ah ! j'en ai trop pris : - Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.

Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient.

Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère - Et je l'ai injuriée.

Je me suis armé contre la justice.

Je me suis enfui. O sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce.

J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie.

Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

Or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

La charité est cette clef. - Cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« Tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

Ah ! j'en ai trop pris : - Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


&
jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient.

un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - et je l'ai trouvée amère - et je l'ai injuriée.

je me suis armé contre la justice.

je me suis enfui. o sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !

je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. j'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. j'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, avec le sang. le malheur a été mon dieu. je me suis allongé dans la boue. je me suis séché à l'air du crime. et j'ai joué de bons tours à la folie.

et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.

or, tout dernièrement, m'étant trouvé sur le point de faire le dernier couac ! j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.

la charité est cette clef. - cette inspiration prouve que j'ai rêvé !

« tu resteras hyène, etc... » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. »

ah ! j'en ai trop pris : - mais, cher satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.
&
(html) osbwrn;

Dim 18 Sep - 22:05
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris


Dernière édition par Babylone de Regnvald le Jeu 3 Nov - 20:55, édité 2 fois

rs;




aide, indications + code:
 


hénna
âge ##, jj/mm, gpe, métier, pouvoir
récap du personnage ! // bold & italic Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.

Fuerit toto in consulatu sine provincia, cui fuerit, antequam designatus est, decreta provincia. Sortietur an non? Nam et non sortiri absurdum est, et, quod sortitus sis, non habere. Proficiscetur paludatus? Quo? Quo pervenire ante certam diem non licebit. ianuario, Februario, provinciam non habebit; Kalendis ei denique Martiis nascetur repente provincia.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.
well if you travelin' in the north country fare where the winds hit heavy on the borderline
linsting des rps // bold & italic Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.

Fuerit toto in consulatu sine provincia, cui fuerit, antequam designatus est, decreta provincia. Sortietur an non? Nam et non sortiri absurdum est, et, quod sortitus sis, non habere. Proficiscetur paludatus? Quo? Quo pervenire ante certam diem non licebit. ianuario, Februario, provinciam non habebit; Kalendis ei denique Martiis nascetur repente provincia.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.
liens prédéfinis // bold & italic Saraceni tamen nec amici nobis umquam nec hostes optandi, ultro citroque discursantes quicquid inveniri poterat momento temporis parvi vastabant milvorum rapacium similes, qui si praedam dispexerint celsius, volatu rapiunt celeri, aut nisi impetraverint, non inmorantur.

Fuerit toto in consulatu sine provincia, cui fuerit, antequam designatus est, decreta provincia. Sortietur an non? Nam et non sortiri absurdum est, et, quod sortitus sis, non habere. Proficiscetur paludatus? Quo? Quo pervenire ante certam diem non licebit. ianuario, Februario, provinciam non habebit; Kalendis ei denique Martiis nascetur repente provincia.

Dum haec in oriente aguntur, Arelate hiemem agens Constantius post theatralis ludos atque circenses ambitioso editos apparatu diem sextum idus Octobres, qui imperii eius annum tricensimum terminabat, insolentiae pondera gravius librans, siquid dubium deferebatur aut falsum, pro liquido accipiens et conperto, inter alia excarnificatum Gerontium Magnentianae comitem partis exulari maerore multavit.
remember me to one who lives there she once was a true love of mine, please see if she's wearing a coat so warm to keep her from the howlin' winds, please see for me if her hair hangs long if it rolls and flows all down her breast, please see for me if her hair hangs long that's the way i remember her best
(html) osbwrn;





aide, indications + code:
 


j'ai perdu ciel terre c'est la mort des pauvres hénna
récap du personnage // bold, italic, Post hanc adclinis Libano monti Phoenice, regio plena gratiarum et venustatis, urbibus decorata magnis et pulchris; in quibus amoenitate celebritateque nominum Tyros excellit, Sidon et Berytus isdemque pares Emissa et Damascus saeculis condita priscis.

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur.
it is always women
who endure
liens recherchés // bold, italic, Post hanc adclinis Libano monti Phoenice, regio plena gratiarum et venustatis, urbibus decorata magnis et pulchris; in quibus amoenitate celebritateque nominum Tyros excellit, Sidon et Berytus isdemque pares Emissa et Damascus saeculis condita priscis.

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur.
listing des rps // bold, italic, Post hanc adclinis Libano monti Phoenice, regio plena gratiarum et venustatis, urbibus decorata magnis et pulchris; in quibus amoenitate celebritateque nominum Tyros excellit, Sidon et Berytus isdemque pares Emissa et Damascus saeculis condita priscis.

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem, dum rogemur; studium semper adsit, cunctatio absit; consilium vero dare audeamus libere. Plurimum in amicitia amicorum bene suadentium valeat auctoritas, eaque et adhibeatur ad monendum non modo aperte sed etiam acriter, si res postulabit, et adhibitae pareatur.
(html) osbwrn;

Dim 18 Sep - 22:05
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris


Dernière édition par Babylone de Regnvald le Dim 9 Oct - 18:37, édité 4 fois

relations;




aide, indications + code:
 


elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
elle était déchaussée, elle était décoiffée, assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; moi qui passais par là, je crus voir une fée, et je lui dis : veux-tu t'en venir dans les champs ? elle me regarda de ce regard suprême qui reste à la beauté quand nous en triomphons, et je lui dis : veux-tu, c'est le mois où l'on aime, veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ; elle me regarda pour la seconde fois, et la belle folâtre alors devint pensive. oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois ! comme l'eau caressait doucement le rivage ! je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, la belle fille heureuse, effarée et sauvage, ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
alex
amours tendres
(html) osbwrn;

Dim 18 Sep - 22:05
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris


Dernière édition par Babylone de Regnvald le Lun 19 Sep - 21:08, édité 1 fois

présentations;


Dim 18 Sep - 22:06
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris

signatures;




ok
Dim 18 Sep - 22:06
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris


Dernière édition par Babylone de Regnvald le Sam 8 Oct - 12:29, édité 3 fois
+1
Dim 18 Sep - 22:06
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris


c'est trop beau j'adore j'adhère j'suis fan j'achète
Lun 19 Sep - 7:52
avatar
70
189
18/09/2016
26 ans
ghost whisperer
karma
SLT ok c grv beau ptn et comme je suis une tanche en code etc dès que j'ai à nouveau un pc y'a des chances pour que je t'emprunte quelques trucs :signor:
Lun 19 Sep - 13:03
avatar
94
79
08/08/2016
21
entropy
la boté merde
la boté

:blush:
Lun 19 Sep - 18:19
avatar
277
286
04/08/2016
23
entropy
ooohhh tu codes grave grave bien jsuis in love du premier
il ne serait pas impossible que je t'emprunte un aussi :signor:
c'est grave bg!
Lun 19 Sep - 18:24
avatar
100
113
03/08/2016
entropy
je suis in love de ta rs stp
et du reste
tu as un autel dans mon appart now
:blush:
Lun 19 Sep - 20:19
avatar
98
72
13/08/2016
vingt-deux
mégère
eldorado
heu c'est magnifique comment ça se fait -_-'' ,??,,, !!!!
t'as toute mon admiration et j'hésiterai pas à me servir de tes codes bb (grosse flemmarde since 2016)


le musée des œuvres d'arts de Jo:
 
Lun 19 Sep - 20:53
avatar
105
183
05/08/2016
Empathie inversée
hybris
............. C'est beaucoup trop beau
(et vachement classe aussi, mais c'pareil askip)
je vais sans doute t'emprunter ta rs (si j'ai un jour la motivation d'la mettre à jour /DIE/)
bref, tu gères :slt: :blush:
Dim 25 Sep - 23:56
avatar
87
118
03/08/2016
23 ans
transformation en fumée
karma
je double poste
enfin c'est pas du tout un double poste mais tu m'as compris hein
juste parce que j'ai zoublié de dire que je vais peut-être te piquer la rs dans un futur (très) proche

:pklavi:
la boté
Mar 27 Sep - 0:20
avatar
277
286
04/08/2016
23
entropy
j'ai tjrs cru que je t'avais dit à quel point c'est bo mais visiblement non :signor2:
alors
c'est
+++++++
bo
:blush:
Ven 7 Oct - 16:39
avatar
14
5
18/09/2016
vingt-huit ans
entropy
;_______; oh lala snif ça me fait tellement plaisir que je pleure des larmes type rivière merci bien vous tous vous etes des amours je vous //
je viens de remarquer que je l'avais pas précisé mais s'il y a le moindre bug dites le moi hein

EDIT 09/10/2016,
+ 1 thread
+ 1 rs
Dim 9 Oct - 18:45
avatar
48
147
15/08/2016
26 ans
intangibilité
hybris
J'avais pas vu ce sujet -je sors de mon trou adieu-, mais woh ! De toute beauté !
Je risque de piqué une RS, c'est beaucoup trop beau omg. :yay:
Jeu 27 Oct - 15:41
avatar
10
17
03/08/2016
21
Contrôle & matérialisation de l'eau
eldorado
coucou c tp bô g t'en prends direct. krr krr :waw:
Jeu 27 Oct - 17:34
avatar
54
72
03/08/2016
entropy
(html) // libre service_
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codes en libre service ✖ aka J'ai que ça à faire [FERMÉ]
» Fiches de RP / Liens [Aide & Libre Service]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum