deadly disease
il leur avait suffit d'attendre le bon moment, le bon jour. il leur avait suffit d'être patients, le doigt prêt à presser l'interrupteur — il leur avait suffit de compter jusqu'à trois et elles étaient sorties l'instant d'après, avaient avalé un nombre horrifiant de vies. s'étaient emparées des familles et les avaient déchirées d'un coup de croc, avaient disloqué des liens et brisé des coeurs en l'espace de quelques secondes. il leur avait suffit d'un souffle pour faire exploser la capitale, bombes enterrées des années — des siècles ? — plus tôt sous le sol de nausicaa.
il leur avait suffit d'un battement de cil, mais ça ne lui avait pas suffit.
top partenaires
membres: 45
femmes: 9
hommes: 21
karma: 5
hybris: 7
entropy: 9
eldorado: 9
jokers/esprits: 6

Eclats rubis – ft. Ephialtès

Eclats rubis
MUSIQUE – Si tard dans les ténèbres, caressantes et envoûtantes. Juste des ombres immenses envahissant la ville et se faufilent dans chaque coin de rue pour dévorer les derniers rayons de soleil qui n’ont désormais plus leur place à cette heure-là. Mais on entendait les bourdonnements de son qui crachent au loin et les uns et les autres qui s’enlacent ou se brisent. Mais un se distinguer parmi certains, la chevelure de cendre attachée et la pupille qui briller, abritant des milliers d’étoiles sous le voile de ses paupières.  Chacun des coups donnés étaient plus exaltants les uns des autres, triomphants nettement de la douleur passagère qui se délivre et des éclats carmins qui se dévorent. Extorqué des entrailles en des notes aussi audibles que réel, ce n’était pas la première fois que ce genre d’accidents arrivait, laissant courir un mince trait sur les lèvres ensanglantées. Demeure seulement une pluie de sensation dantesque aussi éphémère que les blessures infligées. Une amertume qui accroit de jour en jour et dont il calme en envoyant chaque coup avec force, dérivant au gré de ses humeurs instables.

Il n’est pas ressorti vainqueur, mais pas vaincu non plus. Ainsi, il n’y avait plus que le silence régnant en maître, sous les phalanges aux éclats carmin, petits rubis dégoulinants. Il avait vaguement entendu des bruits réguliers, comme une démarche saupoudré de ce quelque chose qu’il ne conçoit pas. Le genou s’était replié non sans douleur, laissant échapper une grimace sur les lèvres de Rupture. Et puis, il y avait eu de nouveau ce silence. Trouble. Il lui semblait pourtant que quelqu’un était là. Alors, la tête essaie de se relever misérablement, les pupilles s’encrant dans un nouveau regard, pleurant, effrité. Et pourtant, ce n’était pas lui qui était au sol.

«  - Qu’est-ce que tu veux ? »



Ven 19 Aoû - 15:17
avatar
32
44
11/08/2016
TK from 凛として時雨 『Signal』
aucun
entropy
Eclats rubis – ft. Ephialtès
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rubis, caniche naine abricot, 10 ans -cani seniors
» Rouge comme les rubis.
» Rubis Aphrodite
» LE RUBIS
» Eclats de plumes [PV]
réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum